Hey oui, le milk-shake banane de mes débuts de « cuisinière » a subi quelques modifications…

Vivre avec un vrai sportif (vrai dans le sens professionnel) ne doit pas être une partie de plaisir : je pense notamment au régime adapté et à suivre de manière très stricte.

J’ai la chance de vivre avec un sportif qui adoooore ma tartiflette et n’hésite pas à en reprendre deux fois s’il en a envie.

Mais malgré tout, il a des besoins qu’il faut combler et on a donc mis en place des shakers protéinés.

J’entends déjà hurler les puritains et j’ai moi-même eu de grosses réticences à amener des protéines, de la whey, dans ces boissons. Mais après avoir beaucoup lu et beaucoup parlé avec diverses personnes (y compris du milieu médical), je partage donc mes petites recettes, qui ne se limitent pas à mettre une dose de poudre dans de l’eau.

 

Pour un shaker de 700 ml (yellow, green, pink ou orange power… Decathlon est ton ami :p)

Avoir un bon blender (j’ai actuellement un Soup & Co de Moulinex qui est exceptionnel et très polyvalent)

  • 1 dose de protéines / whey (à acheter dans des magasins spécialisés et viser la protéine « pure ». Pas de gainer, mass effect, burn machin… Que de la protéine en évitant celles extraites du soja). La prendre nature ou vanille. Fraise et chocolat sont des arômes trop forts et trop chimiques pour donner de chouettes résultats.
  • 1 banane. Plus elle est mûre et plus elle comporte de sucre ce qui n’est pas forcément le but. Par contre, elle sera aussi beaucoup plus parfumée.
  • 1 portion de fruits. Mieux vaut les choisir frais mais comme ce n’est pas toujours facile, les fruits surgelés fonctionnent très bien aussi. En surgelé, j’utilise les framboises, mélange fruits des bois, mélange tropical, mangue et ananas. Il existe aussi des fraises mais elles sont trop grosses et j’ai peur de cramer le moteur de mon blender… Par contre en frais, sans problème. Le kiwi est super aussi. Pour les fruits durs comme les pommes soit les cuire ou alors avec une centrifugeuse (A tester). Attention, les agrumes et le lait ne font pas très bon ménage.
  • 100ml de yaourt nature, aux fruits ou de fromage blanc. En fonction des besoins et des envies, des goûts de chacun… Ne pas hésiter à parfumer le yaourt nature avec du sucre de canne, de la cannelle, du sucre vanillé ou du miel pour ceux qui n’aiment pas l’odeur très caractéristique de ce produit…
  • du lait écrémé. Etant donné que je travaille toujours sur une base de minimum 2 shakers et maximum 3, je ne connais pas bien la proportion de lait. je l’ajoute toujours en dernier pour compléter le shaker et le rendre plus facile à boire. en fonction, lait demi-écrémé, entier ou de soja sans problème.

Petite astuce pour que les protéines ne collent pas dans le fond, remplir le fond du bol (couvrir les lames) avec de l’eau et verser les protéines. Ainsi, elles ne « coaguleront » pas dans le fond.

C’est tellement bon que je fais comme quand j’étais petite : je racle le bord avec mon doigt :p

 

Leave a Reply