Des fois, je me demande ce qu’il me passe par la tête quand j’achète ce genre de trucs …

zazie body

Déjà, c’est un achat fait lors d’une bouquinerie. On ne se refait pas!

Ensuite, c’est un peu parce que j’aime bien avoir lu les classiques (pour dire « je l’ai lu! » entre autres :p). Puis je l’ai souvent vendu en tant que « lecture scolaire ». Les lectures scolaires (quand ce n’est pas Maupassant, Zola ou Flaubert) me fascinent. Ce sont souvent des ouvrages incontournables, classiques ou représentatifs de lieux, d’époque, de styles …

C’est ce qui a motivé mon achat et plus tard, ma lecture (il peut se passer plusieurs années entre un achat et une lecture. C’est comme les bons vins, je laisse mûrir mon esprit!)

 

Que dit le résumé?

«– Zazie, déclare Gabriel en prenant un air majestueux trouvé sans peine dans son répertoire, si ça te plaît de voir vraiment les Invalides et le tombeau véritable du vrai Napoléon, je t’y conduirai.
– Napoléon mon cul, réplique Zazie. Il m’intéresse pas du tout, cet enflé, avec son chapeau à la con.
– Qu’est-ce qui t’intéresse alors?
Zazie ne répond pas.
– Oui, dit Charles avec une gentillesse inattendue, qu’est-ce qui t’intéresse?
– Le métro.»

 

Pourquoi c’est bien? (Ou pas)

C’est pas que j’ai pas aimé … C’est juste que c’est bizarre. Entre la gamine à qui j’ai eu envie de coller des baffes et les situations de plus en plus surréalistes … Je crains que ce ne soit ABSOLUMENT PAS mon époque, d’un point de vue strictement littéraire. Ça m’a fait penser à l’écume des jours de Boris Vian, avec ses histoires de nénuphars dans le poumon …

Par contre, oui, les gens de mots sont exceptionnels. Le « doukipudonktan » me fait penser à mes propres « mékilékon » et autres.

Mais après, ça ne me donne ni envie de le relire, ni de lire d’autres du même auteur ni de le conseiller …

 

A conseiller

Uniquement aux personnes curieuses comme moi, la lecture n’est pas rébarbative. Mais « ça passe », c’est loin (très loin même) de mes critères habituels lorsque je dois conseiller quelque chose.

 

Un dernier mot ?

Un film a été adapté du livre en 1960. Quand je regarde un film d’avant 1990, j’ai déjà l’impression de regarder une vieillerie mais en plus un film français … Je passe mon tour!

Celui/celle qui aura le courage (ou l’envie, sait-on jamais) de regarder le film peut me laisser une petite impression? Je suis malgré tout très curieuser 🙂

 

Leave a Reply